Enfiler des perles ... Cette charmante expression signifie perdre son temps. A des futilités la plupart du temps.

Mais peut-on parler de futilités quand on travaille ce monstre de douceur qu'est la Malabrigo Worsted ? Plonger ses doigts dans ce fil mèche c'est tripoter un nuage.

Flowing_pearlLe fil, les perles, on a tout ce qu'il faut pour donner vie à l'expression

Tripoter juste pour le plaisir des sens c'est bien, mais faire quelque chose de concret c'est mieux. J'ai donc jeté mon dévolu pas trop loin sur une autre création de Veera Välimäki, le modèle Flowing Lines du petit carnet Follow the Lines édité l'hiver 2011.

J'ai tout de suite craqué sur l'encolure bateau originale et sur le motif qui cascade le long du corps.

CIMG7877Ca dégringole comme des serpentins !

Parfait pour combattre les restes de neige

flowing_Laeti(cette photo a été prise en février, il n'a pas neigé en avril - quand même)

Et briller aux premiers soleils

flowing_line_2(je n'ai pas subi de transformation radicale, mais ma belle-soeur est un joli mannequin très enthousiaste)

Modèle : Flowing Lines de Veera Välimäki - Modèle payant en anglais, taille : M (aisance négative de 2") ;
Fil: un peu plus de 4 pelotes de Malabrigo Worsted, coloris Pearl;
Commentaires : Comme souvent avec Veera, la construction est ingénieuse et bien détaillée. La forme des épaules (en rang raccourcis) et la transition avec les emmanchures peut cependant être un peu "cartonnée";
Page Raverly pour plus de précisions : ici

flowing_lineAvec ce pull on se sent sexy !

Bref, vous l'aurez compris, j'adore ce pull chaud et douillet qui peut faire autant habillé sur une jupe que décontracté avec un jeans. Le modèle initial prévoit des boutonnières, je les ai sciemment oubliées vu l'aspect purement esthétique de la chose. J'ai quand même acheté des boutons mais ils dorment dans ma boîte à couture, je trouve que ça risque de surcharger l'ensemble.

J'en ai fini avec les trésors qui trainaient dans mon panier à ouvrage, place maintenant aux projets printemps/été 2013 !
Enfin, si le soleil arrête de se planquer au bout de 2 jours de travail ...