Des fois, quand on veut quelque chose très très fort, on prend le temps, on élabore un stratégie pour arriver à nos fins, on patiente, on donne un coup de collier et on y arrive.

C'est ce qui s'est passé pour Empire. J'ai craqué dès que j'ai vu le modèle de Gudrun Johnston, je l'ai mis dans mes favoris, j'ai cherché des fils, cojité sur des couleurs, je l'ai mis de côté. Puis j'ai décroché à l'arraché 4 pelotes de Plucky Primo Sport lors d'une vente sur Etsy.  Un fil doux, rond, avec une couleur tendre et un dégradé subtil : un vrai ciel de printemps.

empire_medium2
Manches relevées à l'épaule, I-cord, les finitions sont soignées et les explications claires.

Pour un Empire, j'ai échantillonné ET lavé l'échantillon, hors de question de me retrouver avec une serpillère ou un gilet pour enfant. Finalement mon échantillon un peu plus grand et c'est tant mieux, j'ai tricoté un 36,5" pour mon tour de poitrine de 37,25" sans avoir à faire des calculs savants.

Grand bien m'a fait, il est parfait : simple avec le motif discret qui lui donne son cachet féminin et la ligne du cardigan est idéale pour matcher aussi bien avec un jeans, un pantalon pour le travail, une robe ou une jupe crayon.

empire3_medium2
Boutons mats et brillants dégôtés dans une mercerie d'Epinal

Modèle : Empire de Gudrun Johnston - Modèle payant en en anglais, tricoté en 36,5 ;
Fils: The Plucky Knitter - Primo Sport, coloris Thank you note.
Commentaires : J'ai rallongé les manches (8 cm) pour éviter qu'elles arrivent juste à la pliure du coude et soient trop déformées. 
Page Raverly pour plus de précisions : ici

empire_2_medium2
Les manches sont au même niveau que les côtes du bas et ça, j'aime.

Maintenant il faut voir à la longue comment la Plucky Primo Sport se tient. On la dit superwash mais j'avoue que, même pour un Empire, je ne tenterai pas le diable ...

Au prochain numéro : mailles énormes ou aiguilles fines, je ne sais pas encore. Stay tuned ! 

85875216_p